Meilleurs Bains moussants 2022

Facteurs qui affectent la mousse

Le moussant est le processus de piégeage des poches de gaz dans un liquide ou un solide. Le processus de moussage implique une variété de processus. Cet article explore certains des différents facteurs qui affectent le moussage, y compris les agents actifs en surface, les forces de van der Waals et la pression osmotique. Il explore également certains des avantages et des risques de moussage.

Agent actif en surface

Les agents actifs en surface sont des composés qui ont une affinité pour la mousse. Ces agents ont une grande variété de propriétés, y compris la capacité de fonctionner dans des environnements chimiques ou thermiques sévères. Ils présentent également un pouvoir de mouillage remarquable. Ces substances sont largement utilisées dans les applications, les revêtements et les finitions de matériaux. Aux États-Unis, ils sont répertoriés comme tensioactifs communs.

Bien que la chimie des agents moussantes soit assez complexe, les plus réussies ont tendance à être des mélanges de deux composants ou plus. Le mélange SLES / CAPB, par exemple, combine deux des agents moussants les plus efficaces. Sles est un excellent mousse rapide, tandis que CapB est un agent moussant plus stable. Les deux sont coûteux, mais ils offrent un équilibre de prix, de stabilité et de moussage rapide. L'ajout d'un petit pourcentage d'acide laurique ou myristique au mélange améliore également considérablement la stabilité de la mousse.

Un autre type d'agent moussant est un mélange à base d'alcool avec un émulsifiant cationique supplémentaire. Cette combinaison peut produire de la mousse avec une densité de 0,08 ou moins. Dans certains cas, la mousse se formera sous la forme d'une substance en forme de gel, puis se dispersera comme une mousse.

Les compositions du gel d'alcool sont également d'excellents agents moussants. Contrairement aux agents gélifiants typiques, les gels d'alcool ne quittent pas un tabouret après-FEEL et n'obstruent pas les distributeurs. De plus, les compositions de gel d'alcool sont stables et ne nécessitent pas de propulseurs ou de conteneurs sous pression.

Tension superficielle

Le moussage est un processus important qui se produit lorsque deux liquides entrent en contact. Les deux liquides ont des rapports de surface différents et à mesure qu'ils entrent en contact, ils génèrent un gradient de tension de surface. Cette différence est ce qui aide à stabiliser la bulle. Les bulles se déplacent ensuite vers le haut de la colonne de mousse où ils libèrent des gaz piégés.

Dans cette étude, les chercheurs ont étudié l'influence de l'énergie de surface sur le moussage. Ils ont utilisé le CTAB surfactant chimique et deux catalyseurs de capture de CO2 qui se comportent comme des surfactants faibles. Dans cette étude, l'énergie de surface des solutions a été mesurée en utilisant la sonde filaire Wilhelmy. La solution contenant du CTAB a montré la plus grande dépression et élasticité de tension de surface. La solution avec une élasticité de surface plus élevée a entraîné une moussage plus élevée et une meilleure stabilité en mousse.

La différence de pression entre la surface intérieure et extérieure est nécessaire pour équilibrer la tension de surface. Pour ce faire, la pression à l'intérieur de la bulle de savon doit être supérieure à la pression à l'extérieur. La différence de pression résultante, ou tension de surface, est (pi - po) Pr2. L'équation de la tension de surface est similaire pour toute membrane sphérique.

Le taux de désintégration de la tension de surface dépend de la concentration en vrac et de la concentration de surface du surfactant. Le volume maximum d'une mousse dépend de la concentration du surfactant et de la surface.

Pression osmotique

La pression osmotique est un facteur clé des processus moussants, en particulier lorsque le processus de mousse implique un matériau dense comme l'eau. La pression osmotique peut être interprétée comme la pression exercée par des molécules piégées dans la mousse. Pendant le moussage, les molécules piégées sont déplacées et forment une colonne en mousse. La surface de la colonne en mousse est glissante et une crête se forme. Au fur et à mesure que les bulles se déplacent vers le haut, elles éprouvent une force d'attraction à longue portée des bulles voisines. Cette force dépend de la taille et de la hauteur des bulles, de la tension interfaciale et de la viscosité du liquide. En conséquence, les bulles fusionnent et se déplacent vers le haut de la colonne en mousse. Cette action libère des gaz piégés.

La pression osmotique en moussage est un facteur critique pour déterminer la stabilité moussante. Cette pression est influencée par la viscosité du liquide, donc plus la viscosité est élevée, plus la pression osmotique sera faible. La viscosité de la mousse a un effet significatif sur sa capacité à DefoAM, et la présence d'impuretés multicomposants peut également avoir un effet sur les taux de défilage.

La pression osmotique est également importante pour contrôler le grossissement des émulsions diluées. La pression osmotique peut être fournie par des espèces supplémentaires qui stabilisent osmotiquement l'émulsion. De cette façon, la pression osmotique peut contrer les effets de la tension de surface et stabiliser l'émulsion.

Van der Waals Force

Lorsqu'une mousse liquide, la force Van der Waals agit à la surface de la mousse pour créer un champ de force. Cette force est plus faible que les liaisons covalentes et ioniques habituelles, mais elle introduit de nouveaux types de possibilités de liaison compétitives et modulées. Cette force est une caractéristique commune dans les mousses et autres processus biologiques.

La force des forces de van der Waals est influencée par la nature de l'environnement entourant les molécules. Par exemple, l'hélium et les gaz azotés n'ont pas de forces de van der Waals. De plus, le comportement d'un gaz réel peut être prédit par une formule mathématique, l'équation de van der Waals.

Ces forces agissent sur la surface moussante et stabilisent la mousse. Dans la mousse de gaz liquide, la gravité tire le liquide vers le bas et la pression osmotique provoque une augmentation des bulles de gaz. Lorsque la paroi de la mousse devient trop mince, une pression disjointe est appliquée. Il est possible que la mousse s'effondre lorsque la pression sur la surface est supérieure à la force sur la mousse.

Cette force est plus faible que la liaison ionique et explique l'adhésion de matériaux simples, tels que les parois cellulaires. La force de van der Waals est comparable aux impulsions browniennes, mais elle est beaucoup plus faible.

Mousse de peau autonome

La mousse de peau est un type de mousse flexible qui peut être utilisée dans une variété d'applications différentes. Ses propriétés incluent une forte résilience et une respirabilité élevée. Il offre également une excellente absorption du son et une isolation. Bien que la mousse de peau autonome soit couramment utilisée dans les sièges d'auto, il est également utilisé dans d'autres applications telles que les selles de vélo et les chaises faciles.

La mousse de peau est disponible dans une variété de densités et de compositions. Sa structure moulée sur place a un noyau microcellulaire. Sa surface extérieure dure protège les cellules de mousse intérieure de l'abrasion et des rayures. Il peut être moulé pour répondre aux exigences spécifiques des différentes applications, allant des coussins tactiles doux aux surfaces dures et enceintes pour la robotique. Il peut également être traité pour répondre aux spécifications d'inflammabilité.

La mousse de peau autonome est également connue sous le nom de mousse cutanée intégrale et est un type de mousse à deux couches qui se compose d'un noyau de mousse à basse densité enfermé par une peau extérieure à haute densité. Ces mousses peuvent être fabriquées à l'aide d'un procédé de moulage par injection de fonte ou de réaction.



Marina Leininger

Chimiste Formulation Cosmétique - Laboratoire de Développement Skin care Garnier.

- Formulation de différentes technologies de coloration d’oxydation, ton sur ton et directe, contrôles physico-chimiques et études de stabilités
- Travail avec les différents services d’appuis dans la réalisation des étapes clés de développement : Microbiologie, Toxicologie, Compatibilité, Evaluation, DG, Pilote, Usine, Marketing
- Amélioration de l'efficacité d'un roll-on déodorant: screening d'actifs et des matières premières, développement de formules, contrôles physico-chimiques et études de stabilités

📧Email | 📘 LinkedIn